Il en était question lors des dernières réunions des salariés, c’est fait: http://libelutte.org

Sinon, les commentaires des lecteurs sont toujours ici, sur le Blog de Pascal Riché et Laurent Mauriac, correspondants de Libé aux USA

Petite remarque technique: le site de Liberation.fr redirige tous ses articles vers la page annoncant la grève. Un vrai suicide pour le site mais à y regarder de plus prés l’équipe technique de Libé a pris le soin de rediriger proprement le trafic en indiquant aux moteurs de recherche (Google en tête) la nature temporaire de la redirection (Code 302). En clair les articles resteront dans les index des moteurs. Le site ne devrait pas trop souffir de l’opération, même s’il faudra probablement plusieurs semaines pour retrouver un niveau de trafic équivalent.

[MAJ] Je lis dans le compte rendu de la dernière AG du 23 nov qu’il a été décidé de remettre en place le site Liberation.fr « car danger d’être écarté du référencement par Google ». La décision me paraît sage car au fond la décision de rediriger toutes les pages du site signifiait, dans l’industrie numérique qui est la notre, qu’on se préparait à casser purement et simplement l’outil de travail.

C’est aussi la démonstration assez cruelle que dans cette économie le fournisseur dépend encore plus étroitement du distributeur. Gare à l’humeur d’un Google qui peut vous retrograder à la manière d’une agence de notation. Pour l’ogre Google il faut être solvable, c’est à dire fournir son quota de contenus, toujours, sans faiblir…

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.