Convention e-Commerce Paris: l’obsession du ROI

septembre 12, 2006

Un mot pour dire tout le bien que je pense de la Convention e-Commerce qui se tient du 12 au 14 septembre Porte Maillot à Paris. Après un tour rapide aujourd’hui j’y retourne très probablement demain et apres demain: les conférences font salles combles pour ce que j’en ai vu. C’est un spectacle étonnant car ce genre d’événement n’aurait pas forcément attiré autant de monde il y a encore 2 ou 3 ans. Pas de doute la marché est en train d’évoluer très vite et je prédis un raz de marée sur les outils d’analyse d’audience de seconde génération en 2007. 

Le culte du ROI (le retour sur investissement pour les non initiés) bat son plein et je suis littéralement impressionné par les capacités des outils d’analyse, qu’il s’agisse de l’analyse de sites web ou des emailings. Cela aura une conséquence pratique: l’émergence de nouveaux métiers autour de l’analyse, dans toutes les sociétés ayant des activités en ligne. Je suis abonné depuis peu à une liste de diffusion réservée aux spécialistes du « web-analytics » et sur le marché US il n’y a pas une journée sans que circulent plusieurs offres d’emplois sur ce secteur. Des offres à pourvoir dans l’urgence, et c’est un euphémisme. J’espère sincèrement que le phénomène suivra en France d’ici peu. Jeunes diplomés, vous voilà prévenus la demande va exploser…

> Attention tout de même les outils ne font pas tout, a capacité d’absorber et exploiter l’afflux d’informations est un enjeu à ne pas sous estimer (voir la règle des 10/90)
> Rappel sur le nouveau service de Google pour suivre les campagnes de mots clés sur les réseaux concurrents…
> L’agenda des conférences de la Convention e-Commerce

8 Responses to “Convention e-Commerce Paris: l’obsession du ROI”


  1. Salut,
    Tu parles dans ton post d’une liste de diffusion concernant le WA. Pourrais tu nous donner l’adresse ?

    Merci

    Olivier


  2. Oups! Il s’agit de Webanalytics, un « yahoo group ». C’est ici:

    http://tech.groups.yahoo.com/group/webanalytics/

    + de 2300 abonnés, en anglais uniquement. Beaucoup d’entraide et de discussions techniques, la plupart d’un haut niveau (en tout cas je ne suis pas toujours…)

  3. Jérôme Says:

    Bonjour,
    tu parle de l’obsession du ROI et de l’utilisation à tout va des outils d’analyse comme si cela était forcement une bonne chose.

    C’est sûr si la vague atteint nos côtes de la manche cela fera du travail pour les « analystes jeunes diplômés », mais que deviendra les investissements de fond, les développements qui ne peuvent prouver et quantifier par l’outil d’analyses adéquat un bon ROI (inférieur à trois mois!).

    Alors vivement que le phénomène suive en France… pas sûr.


  4. Je ne saisis pas vraiment le problème Jérome. Les outils de mesure permettent de justifier les investissements sur des bases rationnelles. C’est un plus évident. Ceci dit le calcul a ses limites et la création ou l’innovation seront toujours des phénomènes difficilement quantifiables.
    Je ne vois pas quel investissement de fond qui pourrait se justifier sans un miminum de calcul ou d’anticipation.

  5. Jérôme Says:

    Naturellement un investissement doit pouvoir se justifier. Mais avec la multiplication de l’utilisation des outils d’analyses le risque est grand de n’agir qu’en fonction des résultats de ces outils. Et dans ce cas, un developpement qui ne ferait pas varier la courbe de façon suffisante serait abandonné même si il produit des résultats bénéfiques pour l’entreprise (gain de notorité par exemple).

    Tous les résultats ne sont pas quantifiables instantanément.


  6. Vu comme ça vous avez très exactement raison :-)
    Tout dépendra de la capacité des dirigeants de l’entreprise de construire une stratégie de long terme et de convaincre les investisseurs. C’est vrai que le culte du ROI peut mener à une stratéie de court terme

  7. Guillaume Says:

    Salut,

    Un peu comme Jérôme je pense que le ROI ne fait pas tout dans la stratégie web (et heureusement) mais par contre un outil de web analytics apporte bien plus que cet unique indicateur: c’est le moyen de comprendre et analyser (avec des faits) les comportements et attentes des internautes!!!

    –> donc de mettre en place des correctifs pour leur proposer la meilleure expérience « utilisateur » possible!


  8. Emmanuel, je suis tout à fait d’accord avec vos positions sur le bénéfice d’une bonne utilisation des informations fournies par les outils de mesure, notamment les outils dits « site centrics ».

    Nous avons en france une culture de la dictature des panels autour de la position historique de Mediametrie. Mais les informations qu’ils produisent sont réductrices et produisent selon moi peu d’intelligence marketing sur l’audience. Le panel reste un outil de culture quantitative.

    Les outils de mesure internet (Web Analytics) permettent une mesure que je qualifie de « QUALIMETRIQUE » (qualitatif quantifié et rationnalisé). C’est ici que se trouve la nouveauté et la rupture avec les habitudes culturelles en marketing autant que dans l’économie des medias. Phénomène à suivre de près …

    daniel BRECHIGNAC, http://brechignacbayspringmarketing.blogspirit.com/


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :