5 choses que vous ne savez pas sur moi…

janvier 2, 2007

Soyons fous, je cède à la fantaisie des listes pyramidales à la demande de Didier et Fedra… Ca donne:

- Je suis un fan absolu de James Ellroy , son chef d’oeuvre inégalé: American Tabloïd…
– Malgré des centaines d’heures de vol, je flippe en avion depuis un Moscou-Vladivostok (il y a 15ans) dans un Ilyouchin miteux avec des passagers en surnombre, dont un quart ivres morts à l’arrivée.
– J’ai assisté au concert de Madonna au parc de Sceaux en 87 (et qu’on arrete de m’emmerder avec ça !)
– Je fume la pipe (ce n’est pas un scoop pour tout le monde)
– J’ai débuté dans la presse en 86 avec une association de presse lycéenne et étudiante (Jpresse) fondée par d’anciens maoïstes. JPresse a formé plein de petits gars qui bossent en ligne dont un red chef de ZDNet, un ancien patron de CNET, un buveur de café et plein d’autres dispersés en TV, radios et presse écrite. Faits d’arme: le festival Scoop en Stock à Poitiers (faire un journal en 24 h nuit blanche comprise, on n’avait pas un rond pour payer les hôtels…), et la carte de presse jeune

Voilà, aux autres maintenant: Joël, Benoît, Gregoire (le gars qui lance une grève mondiale du RSS dans l’indifférence générale), Luc, JPP et Gilles

About these ads

14 Responses to “5 choses que vous ne savez pas sur moi…”

  1. Gregoire Says:

    La grève des RSS, c’est comme tout les combats d’avant-garde, il faut un peu de temps avant que ça prenne…

  2. Romain Says:

    JPresse meilleure école pour l’Internet ? ;)


  3. Tiens Romain ! un autre ancien de Jpresse. Oui une bonne école en tout cas pour comprendre les blogs et le contexte juridique de la micro publication

  4. Fedra Says:

    Merci pour le relai. J’en profite cher Emmanuel pour te présenter tous mes meilleurs voeux de succès pour 2007. J’espère que ce sera l’année de la rencontre :-)

  5. Luc Says:

    Bonsoir,

    Puisque je suis convié à la confession

    5 choses que vous ne savez pas de moi ?

    — Je fume la pipe moi aussi, et depuis une vingtaine d’années.
    Ça a commencé comme un pari. À l’époque, je roulais mes cigarettes, je les roulais mal, très mal et un confrère photographe (je m’occupais du service photo de l’édition lyonnaise de Libération.. oui oui il y en a eu une) m’a lancé un jour « c’est dégueulasse tes mégots, tu en mets de partout, fume la pipe au moins ça nous évitera de faire le ménage derrière toi ».. sitôt dit sitôt fait , et ça m’est resté.
    Je participe en lecteur silencieux à différentes listes de diffusion sur la pipe, dont une cornaquée par un journaliste de Radio France, Nicolas Stoufflet (http://groups.google.com/group/Pipes-et-tabacs )

    — J’aime faire des choses que je ne sais pas faire.
    Je trouve ridicule le concept selon lequel parce qu’on fait bien quelque chose il faut passer sa vie à ça. Il doit y avoir dans les tours de la Défense, parmi les flopées de cadres sup qui meurent d’ennui à longueur de journée, des guitaristes formidables, des boulangers épatants quelques peintres plutôt intéressants.
    Cela va faire 15 ans que je gagne ma vie en commentant la technologie et j’adorerais travailler pour un magazine féminin ou un truc de bagnoles ou je ne sais pas.. quelque chose dont je n’ai même pas idée. Je rêve d’un monde ou il serait naturel pour une entreprise de faire tourner ses employés d’un poste à l’autre en partant du principe qu’il existe extrêmement peu de métiers où la connaissance d’un domaine ne peut pas être acquise rapidement, et où, en cas de souci, quelqu’un de compétent n’est pas accessible pour un dépannage.
    La conséquence de tout ça est qu’au chapitre des choses qu’on ne sait pas de moi, il y a le fait que contrairement à l’image qui me colle aux basques et que j’ai mis du temps à assumer (maintenant c’est fait) je ne suis pas du tout technologue (je suis psychologue de formation).
    Ce point est sans doute lié à mon histoire professionnelle, je suis autodidacte, j’ai commencé à travailler à 16 ans (j’étais manutentionnaire) et le peu d’études que j’ai fait que les ai suivies ensuite, par intérêt personnel, le soir après la journée de boulot (et le week end de temps à autres). Bref je suis l’exemple vivant que n’importe qui peut faire n’importe quoi.

    — J’aime les gens qui ne sont pas de mon avis et qui défendent leur point de vue de façon construite. Ceux qui pensent comme moi m’ennuient profondément.
    Je déplore que nous vivions à une époque molle où la peur du débat est devenue une gangue insupportable qui sclérose à peu près toutes nos activités. Une époque où tout le monde est près à tout, pourvu que cela le rapproche du sacro-saint « consensus », et c’est particulièrement vrai dans mon métier (je suis journaliste) et c’est vraiment dommage.
    Comme le dit très bien Gustave Parking (un humoriste) : « tout le monde est contre… la pensée unique »
    Je suis un inconditionnel des joutes verbales, j’aime m’engueuler avec quelqu’un qui pense l’inverse de ce que je pense et parfois réaliser que c’est lui qui a raison. Je déplore que si le savoir-vivre est une caractéristique qui relève de l’archéologie, le savoir s’engueuler n’a pas connu un meilleur sort. Je pense donc je suis, mais je ne suis pas ce que je pense, je peux réaliser que j’étais convaincu de quelque chose qui en fait s’avère erroné, sans que cela ne me cause des insomnies particulières.

    – J’ai été marié un nombre exagéré de fois et à près de 50 ans j’ai enfin fini par mettre la main sur une nana suffisamment dingue pour me trouver vivable.

    – J’ai un cœur rafistolé et j’entretiens avec lui une relation sadomasochiste assez troublante. Il agit sur moi comme un aiguillon, comme je ne vais pas battre des records de longévité j’ai tendance à vouloir tout, tout de suite

    Luc

  6. Benoit Says:

    "Oh my news !" Si on m’avait dit qu’Emmanuel céderait à ce genre de mode blogosphérique… vraiment… le monde ne tourne plus rond, on ne peut plus faire confiance à personne… :-p

    1) J’aurai voulu être musicien. J’ai failli l’être en fait, j’ai même eu quelques plans sérieux. (waou…) Et puis un jour, réalisant que je ne mangerai pas à ma faim tous les jours, j’ai préféré abandonner l’idée et rester dans mon confort de petit bourgeois.
    Parfois, on est faible. Parfois, on le regrette sa vie entière.
    Je ne suis pas encore bien vieux pour avoir le recul nécessaire sur la question, mais ça m’a l’air bien parti…

    2) Vous connaissez la chanson de Renaud "les bobos" ? Bon. Et bien, force est de constater que je satisfais à une bonne majorité des critères… Tant pis…

    3) Mon premier site perso, c’était un webzine sur la HP48, une calculatrice programmable très proche d’un PDA. Back to 97, après avoir découvert en 95 les BSS et en 96 le Web sur fond gris grâce à l’inévitable Mosaic sur le 486 SX 33 et le modem 9600 familial. Une bien belle époque. Google – ce con – s’en souvient . Promis en 2007, je vous raconte l’épopée HP dans une page spéciale de zdar.net

    4) Mon grand père maternel était "mineur de fond", dans le nord de la France, là où je suis né (vous savez, la chanson de Pierre Bachelet…). La silicose l’a emporté quand j’avais 10 ans. Depuis je n’ai pas cessé de vouloir en savoir plus sur son histoire, et la condition des ouvriers de cette industrie. Ca a bien occupé mes longues soirées d’hiver de me documenter et de réfléchir là-dessus. Et, 20 ans plus tard ça m’a filé quelques casseroles à traîner, des valeurs, et des rancunes. Je me suis juré qu’un jour, je consignerai tous ces souvenirs dans un bouquin, histoire de tirer ça au clair une bonne fois pour toutes et de remettre quelques points sur les i.

    5) Terminons sur note légère. Je suis un fan fou-furieux du rock anglais des années 60 et 70. Jimi Hendrix, les Who, Led Zep, les Stones, Pink Floyd (et oui Philip…), les Beatles. Bref, tout ça, ça me parle… Pourtant, dans ma discothèque, vous trouverez deux live atypiques : un de Pascal Obispo et un autre de France Gall. Le pire dans tout ça, c’est que j’assume totalement… mais je ne vous dirai pas pourquoi, à vous de trouver =)

    Au fait, meilleurs voeux !


  7. [...] impressionné par le succès de la grande grève RSS de ce début d’année, m’invite à répondre au fameux questionnaire 5 choses que vous ne savez pas sur moi. Vu que je l’ai [...]

  8. Gilles Klein Says:

    J’ai écrit dans l’hebdomadaire Le Marin pendant des années

    J’aime le chant grégorien, et les messes orthodoxe je sais ce n’est pas très à la mode.

    Je bois rarement de l’alcool, mais pour un moment particulier le champagne rosé pourquoi pas…

    J’ai fait un livre sur les grands voiliers (texte et photos)

    Je pourrai passer ma vie entière à observer les oiseaux littoral, et j’y ai déja passé beaucoup de temps. Pas assez.

  9. emmanuel Says:

    Impressionnant, tout le monde a répondu. Le viral, ça marche !
    Merci à tous et à bientôt


  10. [...] m’a donné l’occasion de sortir doucement de cet alanguissement hivernal via un petit questionnaire viral en bois. Or, en fouillant mes archives, je viens de m’apercevoir qu’on m’avais deja [...]

  11. krissolo Says:

    Je ne suis pas très fan non plus de tout ce qui ressemble à une chaîne ou à un questionnaire pré-établi. Mais, en me balladant sur le net, j’ai trouvé celle là fin décembre et elle m’a bien plu. Surtout le principe de se dévoiler – un peu- quand tant de gens aujourd’hui construisent leur identité virtuelle comme étant en opposition à la leur. L’écran comme un masque plus que comme un miroir … Le 28 décembre dernier, j’ai donc décidé d’importer le principe de cette chaîne chez mon hébergeur (blogourt). Après vérif’, le 04 janvier, il y avait déjà 95 blogs "enchaînés" et la chaîne était ressortie de blogourt pour aller faire un tour chez skyblog ou chez over-blog.
    Concernant "ta" chaîne, j’ai particulièrement apprécié les réponses de Luc et m’en vais donc de ce pas faire un tour sur son blog.


  12. Bonjour à tous et à toutes,

    j’aime bien ce petit jeu de ‘tag’ où on se dévoile un petit peu. Ca donne une touche plus personnelle à un blog s’il ne l’est pas déjà.

    En plus, rien n’empêche l’auteur de changer un peu les règles. Par exemple, au lieu de parler de 5 choses sur soi-même, on peut très bien décider de parler, par exemple, de 5 choses qui ne vont pas sur son propore blog, ou sur celui d’un autre.

    J’aime aussi les 5 chansons préférées ou les 5 plats préférés: c’est un peu bateau mais çà crée des liens, des points communs ;)


  13. [...] de me plier à l’exercice des listes pyramidales sous les pressions conjuguées d’Emmanuel et de Grégoire. Cela m’oblige aussi à sortir de mon hibernation [...]

  14. virgile Says:

    je confirme, JPresse bonne école pour l’Internet aussi :))


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: