Second Life, le retour du Deuxieme Monde

mars 7, 2007

Fred Cavazza a craqué devant Second Life, malgré beaucoup de bonne volonté, il explique pourquoi c’est du flan… Ce garçon est décidemment trop honnête pour bosser dans la pub. Jusqu’à présent je me suis abstenu de parler du phénomène Second Life exactement pour les raisons qu’il expose. J’ajouterai simplement que techniquement Second Life est une machine à lag pratiquement inutilisable et que sur le fond cela s’apparente au décor d’une boîte de pub construite au dessus d’une maison de passe. Passons, les commentateurs ont jusqu’à présent été assez discrets sur certains aspects malsains de ses bas fonds.

Bien sûr comme tous les univers virtuels le caractère addictif joue à plein. Reste que les chiffres témoignent d’un succès en réalité tout à fait relatif (entre 20 et 30 000 utilisateurs simultanés, quelques centaines de milliers de visiteurs irréguliers par mois ceci pour le monde entier). Certains s’étonnent à juste titre de la couverture médiatique, toutes les télés et les radios sont tombées dans le panneau des chiffres, les "2 millions d’utilisateurs". Normal il faut bien justifier le sujet auprès de son redac chef, mais surtout parce qu’enfin Second Life offre des images. Depuis des années le gros problème des télés c’est qu’Internet passe mal à l’écran. Les univers virtuels offrent les images qui manquaient et sur lesquelles on peut broder à loisir et recycler fantasmes et poncifs. Bref un bon client.  

Petit cadeau pour les lecteurs du blog j’ai retrouvé un de mes papiers de 1997 (co-signé avec Pierre France maintenant journaliste aux Dernières Nouvelles d’Alsace – salut Pierre!), publié dans le magazine Planete Internet , à propos de l’ancêtre de Second Life: le Deuxième Monde, lancé par Cryo et Canal+. Son producteur: Alain Le Diberder qui lançait aux journalistes "Oui je sais, c’est mercantile et on n’y comprend rien" (on savait rigoler à l’époque). "Qui sait on y trouvera peut être un jour les partis politiques traditionnels" ironisait-il!  J’imagine sa tête aujourd’hui en voyant l’île Sarkozy…

J’ai scanné les deux pages ci-dessous, désolé il y a peu d’illustrations. Pour faire court je dirais que le Deuxième Monde véhiculait une utopie de démocratie virtuelle tandis que Second Life, plus décomplexé, se concentre sur la planche à billets.

Deuxieme Monde canalplus cryo Cliquez sur l’image pour élargir …

17 Responses to “Second Life, le retour du Deuxieme Monde”

  1. Benoit Says:

    Excellent le coup des archives… ;)
    Je te rejoins à 100% sur SL. Je l’ai testé, notamment pour aller voir les locaux virtuels de CNET, puis je me suis perdu d’ile en ile… Résultat, pas convaincu par l’ergonomie du client, encore moins par l’intéret de ce qui s’y passe… Sans compter que le fait de revoir une reminiscence du deuxième monde dix ans plus tard me fait tout simplement halluciner… Eternel recommencement, quand tu nous tiens…

  2. Alexis Mons Says:

    Le net a la mémoire courte, merci pour cette exhumation !

  3. Karine Tomasini Says:

    Bonjour Emmanuel,

    je ne savais pas qu’il y avait eu un premier Second Monde !

    J’ai été faire un tour sur Second Life et il est vrai qu’il n’est pas aisé de s’y déplacer ni de trouver les lieux recherchés. Mais ton constat est un peu dur !

    Second Life a ceci d’interessant qu’il est certainement annonciateur de l’arrivée d’un monde virtuel beaucoup plus graphique donc plus réaliste (se rapprochant graphiquement du monde réel) accessible sur internet : 3D, graphisme digne des derniers jeux video. Le décor du virtuel se dresse pour reproduire le monde réel. En ce sens, Second Life est réellement digne d’intérêt. A quand la pub où en cliquant sur la bannière on ira essayer sa voiture d’abord virtuellement… La pub en ligne n’a pas fini de se développer …

  4. cedric Says:

    A propos je vous invite à regarder la vidéo de présentation du monde virtuel rattaché à la PS3. Sony a prévu de le sortir dans quelques mois.

    http://www.playfrance.com/video-playstation-home.html


  5. [...] Rappelons que Second Life a fait la manchette récemment suite à l’annonce de l’agence Reuters de dépêcher des journalistes dans ce monde virtuel. Une vidéo instructive sur le sujet est d’ailleurs disponible sur le site de Second Life. Pour en savoir davantage sur Second Life, Wikipédia est un incontournable. À lire aussi, la critique paru aujourd’hui sur écosphère. [...]

  6. Pierre Says:

    Merci Emmanuel de ressortir ces moments épiques… Le 2e monde, c’était incroyable à l’époque. Modéliser Paris, les sièges de quelques entreprises qui avaient mis de l’argent là-dedans… Sauf que… On s’emmerdait grave dans ce Paris-là et qu’il fallait cinq bonnes minutes pour télécharger les textures de la rue de Rivoli. :) Je n’ai jamais vraiment compris comment Le Diberder comptait faire de l’argent avec ça, je ne suis pas sûr qu’il le savait lui-même. A l’époque, la santé de Canal+ était telle que des questions aussi vulgaires n’étaient pas posées… Et d’ailleurs, la vulgarité crasse d’un équivalent des linden-dollars et d’une linden-économie ne leur était même pas passé par l’antichambre de l’esprit… C’est vrai qu’on savait rire à l’époque.

  7. Cyril Z. Says:

    Effectivement SL est une copie du deuxième monde. Je me souviens même qu’à l’époque, Cryo avait sorti une API permettant de créer ses propres "boutiques" 3D. La FNAC en avait créé une, mais l’ergonomie (prendre un livre dans une étagère en 3D n’est pas trivial).
    SL n’a strictement rien inventé !

    Souvenirs, souvenirs….

  8. Francois Says:

    Cela vaudrait la peine de rencontrer Alain Le Diberder et d’autres des équipes du deuxième monde pour une interview et avoir leurs impressions sur tout ce flanc fait autour de SL.

  9. Emmanuel Says:

    Oui Pierre c’est bien ce qui faisait débat à l’époque: une utopie politique avec des boutiques virtuelles. D’ailleurs il y avait au moins une boutique : celle de Virgin que l’on distingue, mal, sur la capture de l’article (page de droite en haut).

    J’aimerais bien effet connaître l’avis d’Alain sur Second Life, s’il lit ce blog, qu’il nous laisse ses impressions…

  10. Dim Says:

    Contrairement à DM, SL a reussi son coup de pub … et ça on ne peut pas l’enlever …

    Comme on sait, ce n’est malheureusement pas que les meilleurs qui restent en place, mais reellement ceux capable de communiquer et de créer du buzz

  11. Palpitt Says:

    en parlant de démocratie virtuelle, un clin d’oeil à "deuxième monde" ? les élection presidentielle 2007 sur Second Life : http://www.slirl.com/secondlife/article.php/election_presidentielle_2007


  12. [...]  Au fond tout ceci est très banal mais ça nous rappelle qu’au fond les phénomènes d’audience de masse reposent très largement sur des recettes assez préhistoriques. Les secrets de certains sites très proprets se cachent souvent dans quelques forums coquins. Plus trivial j’ai eu l’occasion d’accéder aux statistiques de trafic de grands sites de partages de photos pour découvrir qu’ils doivent beaucoup (c’est un euphémisme) aux photos de plages, bikinis et autres toiles légères. Rien de bien méchant mais cela relativise terriblement les grandes envolées littéraires sur le social networking, la révolution  du contenu utilisateur ou Second Life. [...]

  13. Moira Says:

    Que de souvenirs … 10 ans déjà !

  14. Frenchfrog Says:

    Je suis tombé par hasard et avec la plus grande joie sur ce post. J’ai eu la chance de m’éclater sur le 2m de Canal à l’époque, au point que j’en garde une certaine nostalgie. Alors peut-être que comme vous, j’ai été super surpris de constater qu’alors tout évolue à vitesse V, il n’y a finalement que peu de différence entre ça et Second Life. 10 ans pourtant, c’est long… A l’époque, je m’étais pris une belle claque. En plus, il y avait des participants franchement délirants (le chevalier blanc, tacouette, mafalda, que devenez-vous) des modératrices délicieuses (Joséphine, que deviens-tu), les premiers envols au dessus de l’arc de triomphe étaient…euhh… triomphants… nan je suis désolé, le 2m avait un certain côté visionnaire. En plus, cplus jouait réellement l’interactivité avec les autres produits internet. Qui a connu les show déjantés de Lipfi ? Les interviews en caméras embarquées dans les coulisses de canal ? Franchement, il y avait pas mal d’idées là dedans. C’était juste certainement un peu trop tôt… Dommage. Frenchfrog.


  15. [...] derrière les modes éphémeres, gober tout, vite. Facebook, le mot magique du moment. Après Second Life. [...]

  16. frenchfrog Says:

    Ah facebook, le seul site dont tu ne puisses te désinscrire (ce qui le met en infraction caractérisée avec pas mal de lois française). C’est finalement assez rassurant que les modes passent à une telle vitesse non ? Dire qu’aujourd’hui, c’est déjà has been de dire que facebook est has been. Qui, parmi vous, passe encore beaucoup de temps sur second life d’ailleurs ? Pour en revenir à l’article sus-cité, la qualité de l’aventure deuxième monde reposait notamment sur la qualité des intervenants payés par la société de prod. Le ouaibe 2.0 est plus malin, il fait de l’utilisateur un fournisseur de contenu. Mais même la masse ne suffit pas à fournir de la qualité, elle a même tendance à la diluer. A quand le web 3.0, qui comprendra que le contenu prime sur la forme et l’évolution technologique ?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: