Twitter: le fondateur s’exprime

août 22, 2007

Beau coup du nouveau site d’information high-tech Intruders TV qui a rencontré  Biz Stone le fondateur de Twitter. Twitter c’est le service OVNI de micro-blogging qui perturbe depuis quelques mois les avis des analystes et qui connait une popularité hystérique. Les analystes resteront sur leur faim, Biz Stone confirme l’absence de modèle économique dans la plus pure tradition des startups et, je le regrette, ne donne aucune indication sur les coûts d’exploitation générés par l’envoi de millions de SMS (Twitter répercute automatiquement les messages aux « amis » de l’expéditeur).

Personnellement je n’éprouve aucune envie d’utiliser Twitter mais j’en reconnais volontiers l’intérêt dans un cercle restreint. La volonté de certains d’en faire une sorte de media alternatif, en particulier aux blogs, me laisse dubitatif. Comme pour Myspace on confond, je crois, les outils de communication interpersonnels (au fond tous dérivés des messageries intantanées) des outils de publication dont la particularité est de permettre la structuration de l’information. Et à terme son exploitation. C’est d’ailleurs la principale différence que je vois aussi entre Myspace et Facebook que l’on compare pourtant volontiers. Mais c’est une autre histoire.

> Video à voir ici

About these ads

2 Responses to “Twitter: le fondateur s’exprime”


  1. Enfin quelqu’un qui est de mon avis : mais à quoi sert Twitter ? Et comment peut-on expliquer cet engouement des utilisateurs mais aussi des analyses financiers pour un outil sans intéret et sans business modèle.

    Le post d’aujourd’hui sur mon blog suite à un déjeuner a permis à Jerome de TVnomics de donner une très bonne définition de Twitter : « c’est le messenger des vieux ». J’adore, c’est tout à fait ça ! ;-)

    On verra dans les prochains mois…même DELL s’est mis à vendre via des opérations spéciales sur Twitter….


  2. Eh bien je ne partage pas vraiment votre avis. J’utilise un peu twitter et ça me délasse. Ca me permet de faire des petits breaks dans la journée. Je ne collectionne pas les followers mais le fait d’intégrer twitter à Facebook, par exemple, les multiplie. Je ne priviligie pas la fonction de dialogue. Je préfère soliloquer, lacher une reflexion de ci de là, une humeur. Le médium formatte le message. Une petite parabole en 10 twits de 140 caractères ça le fait parfois, une chronique de disque à la volée, un petit commentaire instantané sur l’actu, sur un article qu’on vient juste de lire. Ca ne résout pas le pb du modèle économique, certes. « Le messenger des vieux ? », ouais et alors, les vieux ne devraient pas messenger ? En réalité twitter m’amuse beaucoup, me permet de dévoiler en catimini des petites facettes de ma personnalité, de jouer un peu avec le feu de ma privacy, d’inventer un nouveau « short » langage. Les mecs, faut décoincer un peu. Tout n’est pas si sérieux que ça dans la vie. ;-)


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :