Organisation des rédactions: l’exemple du Monde.fr et du Figaro.fr

novembre 30, 2007

Le site Editorsweblog.org (en anglais mais dirigé par un français, Bertrand Pecquerie) fait partie de mes lectures régulières. J’en profite pour signaler une série d’articles à ne pas manquer sur le thème de l’organisation des rédactions et en particulier la question de l’intégration des rédactions en ligne. Alexis Delcambre, Rédacteur en chef du Monde.fr et Bruno Patino, Vice Président du groupe Le Monde, y expliquent longuement pourquoi la question de l’intégration est d’une importance relative et pourquoi on doit préserver la spécialisation des journalistes. Frederic Sitterlé, Directeur des nouveaux medias Le Figaro, et Laurent Guimier, Directeur des rédactions du Figaro.fr,  y exposent également leur stratégie autour de la synergie web-papier.

Lire :
– Figaro.fr: Non-integrated Newsroom doesn’t mean non-integration
– “Integration and non-integration are just transitory stages” – Interview with Bruno Patino, Vice President of Le Monde
– Non-integrated newsrooms: Le Monde: 5 reasons why it’s not integrated

L’intérêt majeur de ces entretiens est de montrer que la question de l’intégration des rédactions est finalement beaucoup moins une affaire de théorie que de choix pragmatiques et d’équilibre des compétences. On est loin des choix spectaculaires comme ceux de la Tribune de Genève mais j’aime assez cette approche prudente qui tient compte des aspects très pratiques et opérationnels de la production d’information. Elle nous éloigne aussi du mythe d’un journaliste protéiforme et qui maitriserait l’ensemble des compétences multimedia.

Un point trés important: si l’exigence de la maîtrise de la ligne éditoriale autour d’une marque tend à imposer une direction unique la réalité est aussi celle de deux supports (web et papier) s’adressant à des audiences aux profils et aux exigences souvent différents. La distinction par les usages impose peut être finalement de donner à chaque support les moyens de leur autonomie éditoriale. La coordination n’impose pas nécessairement la fusion.

About these ads

6 Responses to “Organisation des rédactions: l’exemple du Monde.fr et du Figaro.fr”

  1. Cedric Says:

    Bonjour Emmanuel,
    je rejoins aussi ce point de vue : l’intégration géographique et hierarchique n’est pas nécessaire pour réaliser un bon site web.

    Nous avons tendance à croire que gérer éditorialement un site internet est facile et accessible à tous. Techniquement, c’est certain. Mais de façon pragmatique, il est (très) long de maîtriser les ficelles "contenu" d’un site.

    Au même titre qu’il y a des journalistes radio, télé ou de presse écrite, il y a des journalistes web : le traitement et l’enrichissement de l’information est différent selon les 4 supports : nous arrivons doucement vers une vraie reconnaissance de la spécificité du web.

  2. Christophe Agnus Says:

    Ces points sont très intéressants car nombre de patrons de presse ont tendance à chercher LA solution alors que celle-ci est proteiforme. Chaque rédaction, chaque site, a sa réponse. Cela dépend des hommes, le plus souvent. Et tant mieux d’ailleurs. Dans dix, vingt ans, un modèle se dégagera peut-être, avec la montée en compétence des hommes et leur habitude du multi support. Mais en attendant, le pragmatisme doit être la seule règle.

  3. phil Says:

    Sage commentaire de Christophe.
    L’organisation des rédactions dépend de l’histoire de chaque titre de presse, et le modèle de la rédaction "tout intégrée" mettra du temps à s’imposer (s’il doit s’imposer un jour).
    On en parle finalement peu mais le poids des négociations sociales qui se profilent avec les journalistes (confrontés au multimédia) joue sans doute à plein dans le pragmatisme des éditeurs.


  4. On en parle peu mais ça pèse lourd, en effet Phil… Helas moi-même je suis devenu prudent sur le sujet, par économie d’effort. Par lassitude aussi.

  5. narvic Says:

    On en parle peu, en effet. J’ai même le sentiment de n’en entendre parler qu’ici… ;-)


  6. [...] modèles d’organisation des rédactions. A ce sujet, Emmanuel Parody s’était montré pragmatique et mesuré ; Alain Joannès est, quant à lui, saignant : (à propos de la situation au Monde, toujours dans [...]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: