USA: baisse des investissements publicitaires début 2008

juin 22, 2008

On le sentait venir, c’est désormais confirmé par l’IAB USA: les revenus publicitaires du premier trimestre 2008 sont en baisse par rapport au dernier trimestre 2007. Un décrochage très bien commenté par Didier Durand dont je partage l’analyse centrée sur la récession américaine et l’élasticité du marché publicitaire. On attendait cette confirmation dans les résultats du premier trimestre de Google mais ceux-ci, comme l’avaient noté quelques analystes, étaient brouillés par la croissance des revenus hors USA.

Ajoutons au décor le taux de change dollars/euros qui pénalise les investissements des entreprises américaines et on peut supposer que l’impact ne se limitera pas à la zone US. J’ai par ailleurs constaté, malgré le démenti (faussé à mon sens) des résultats de Google une large baisse des revenus aux clics sur le réseau Adsense, ce que me confirme plusieurs blogueurs indépendants dont les revenus proviennent exclusivement de ces publicité à la performance. Mes observations portent toutefois sur plusieurs pays aussi ai-je de bonnes raisons de penser qu’on assiste à une baisse de la pression publicitaire sur ce réseau, peut-être pas dans tous les secteurs. N’hésitez pas à me contredire ou confirmer cette impression…

Les conséquences n’ont même pas à être imaginées puisqu’on les observe depuis quelques mois: le web 2.0 est en vente car bon nombre d’investisseurs anticipent une à deux années de vaches maigres et la concentration s’accélère. Pour faire court la bulle qui n’existe pas a éclaté sans bruit. Sans bruit puisque cette fois, les répercutions n’affectent pas massivement la bourse. Personne n’a toutefois noté que quelques grosses acquisitions des derniers 12 mois ont dégringolé dans des proportions inquiétantes. Enfin pourquoi est-ce que je mentionne le Web 2.0? Parce que les valeurs des sociétés emblématiques de ce secteur reposaient sur une surestimation du visiteur unique, lui même survalorisé par une anticipation exagérée de la croissance du marché de la publicité (du point de vue de l’acheteur potentiel).

Bref 2008 est bien partie pour être l’année de la correction.

About these ads

8 Responses to “USA: baisse des investissements publicitaires début 2008”

  1. matt Says:

    je crois que la baisse des revenus au clic est aussi due a une volonte de limiter la fraude et les clics non sollicites. par exemple avant les zones cliquables sur les pubs adsense etaient, il me semble, plus grandes que actuellement ou seulement le texte est cliquables.

    j’aimerais lire un blog post sur les revenus publicitaires et l’evolution, etat du marche, en france :)
    merci

  2. Stef Says:

    "Ajoutons au décor le taux de change dollars/euros qui pénalise les investissements des entreprises américaines"

    Pas très crédible comme argument quand on sait que le forex est en accès libre. Mais bon, 99.9999999999999% des journalistes se contentent de répéter les bétises que les autres disent, alors on tourne en rond.


  3. Tu peux développer Stef? Pour moi la question du taux de change affecte les budgets européens des entreprises US. C’est un élément parmi d’autres. Ce n’est pas un argument "brillant", juste observé.

    @Matt: on aimerait bien avoir ces données hélas si c’est pour resservir TNS je préfère passer. L’IAB France a toutefois donné quelques chiffres en net pour l’année 2007 qui sont passés inaperçus. C’était aussi une première aussi était-il impossible de les comparer avec l’année passée.

  4. Stef Says:

    "Pour moi la question du taux de change affecte les budgets européens des entreprises US."

    Non, si vous voulez aller par là vous vous enfoncez encore plus : depuis le fin de Bretton-Woods, le dollar est utilisé gratuitement pour les américains pour acheter ce qu’ils veulent, puisque toutes les autres monnaies sont indexées sur le dollar, et que les banques créént de la monnaie à volonté.

    Pour revenir à ce que je disais plus haut, les banques n’ont plus le monopole sur le forex depuis quelques années. Je suis sûr que vous pouvez imaginer ce que cela veut dire. Un petit effort.


  5. Encore un effort pour éclairer notre lanterne. Stef votre email est defectueux je vous ai envoyé un message en vain. Je veux bien une adresse qui fonctionne pour en discuter…

  6. Stef Says:

    Tapez "forex" dans Google, ouvrez un compte démo gratuitement sur n’importe laquelle des plateformes de trading, et vous devriez comprendre rapidement pourquoi le "douloureux euro fort" tant décrié est une vaste tartufferie.

  7. Thibault Says:

    J’espere que c’est + une petite baisse de forme et non une tendance de fond, sinon c’est pas très bon signe …

    Avez vous des données sur la santé globale du marché globale de la pub ? histoire de pouvoir faire un parallèle. Logiquement il devrait encore plus baisser que le online.


  8. [...] Comme le disait Emmanuel Parody, les investissements publicitaires chutent aux USA. [...]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: