Petit intermède Geek. Je viens de recevoir mon HTC Magic via SFR pour remplacer un vieux Nokia à bout de force. J’étais aussi curieux de tester Android l’OS de Google.  A noter que la redac de CNET Asie a déja effectué un comparatif avec le prochain mobile Android de Samsung qui sortira chez Bouygues en juillet.

L’ergonomie est impressionnante et l’utilisation de l’écran tactile rivalise vraiment avec l’iPhone ce qui n’était pas cas de la plupart des modèles tactiles que j’ai pu voir passer jusqu’à présent. Toutefois il y a plusieurs surprises qui attendent les acheteurs comme j’ai pu le vivre moi même et le constater sur les différents forums. D’où ce petit post pour donner au moins deux truc essentiels.

Première surprise: le service client de SFR affirme qu’il est indispensable de souscrire à l’option Full Internet Illimythics pour utiliser le HTC Magic. Initiative qui fait râler pas mal de monde sur les forums et freine l’achat des HTC Magic. Oui et non, en réalité ce forfait permet d’accdéder à l’ensemble des fonctions internet dont le téléchargement, l’android market mais n’est pas nécessaire pour naviguer sur le web et utiliser les webapps. Il suffit d’activer la liaison Wifi pour accéder aux services bloquée (un peu comme avec l’iPod Touch). Donc on peut parfaitement utiliser le HTC Magic avec un forfait Illimytics de base mais il faudra passer par le Wifi pour activer les fonctions Google. L’explication figure (bien cachée) sur le site de SFR. Cliquer ici pour suivre la méthode pour utiliser le HTC Magic sans forfait Full Internet.

Deuxième surprise, assez déroutante: impossible d’installer les applications sur la Carte SD de 8Go fournie avec l’appareil. Celle-ci ne sert qu’à stocker les images et videos. Pire, impossible de visualiser son contenu même en connectant le HTC Magic à son PC avec le câble USB. Du coup on est limité par la memoire résidente pour les applications soit autour de 280 Mo, suffisant pour installer une vingtaine d’applis pas trop gourmandes.

Pour transférer de la musique ou des videos sur la carte SD il y a quand même une astuce: allez sur Android Market et téléchargez l’application gratuite "MountUSB" (effectuez une recheche sur le nom). Connectez l’appareil au PC avec le câble USB et cliquez sur l’icone MountUSB, elle permet de simuler la présence d’une carte USB et vous verrez apparaître le contenu de la carte. Suffit de copier vos fichiers musicaux dans le dossier "Music" et les videos dans le sous dossier "camera".

MAJ: merci aux commentaires ci-dessous, la procédure pour faire apparaître le contenu de la carte SD sur votre PC est effet plus simple (mais mal documentée). Une fois le cable  USB relié au PC, pressez du doigt la barre de notification en haut de l’écran et un nouveau menu apparaît vous proposant de "monter" le disque.

Pour le reste chacun pourra se débrouiller avec les nombreuses appli d’Android Market mais celle-ci est probablement une des plus indispensable (conseil téléchargez aussi une des petites applis destinées à activer d’un clic la fonction Wifi, tres pratique. Enfin Twidroid est probablement la meilleure appli pour Twitter sur Android.

Découvrez d’autres applications Android sur la logithèque de BusinessMobile.fr.

Voilà c’était le quart d’heure bidouille et partage, quelque chose me dit que ce n’est pas fini…

Après plusieurs mois d’hibernation je me réveille dans la France d’après Hadopi. Pour être franc j’ai eu un peu de mal avec l’hystérie pro et anti Hadopi qui a littéralement laminé tout débat constructif  (je me reconnais un peu dans le constat désabusé de JM Planche par exemple). On en reparlera.

A l’occasion d’un contrôle de routine des stats Nielsen je découvre que l’audience du plus populaire service p2p en France est en net déclin depuis janvier 2009.  Du coup la question se pose: ne serait-ce pas un début d’effet Hadopi? Sur la courbe ci-dessous extraite des données de l’ancien panel de Nielsen, j’ai ajouté l’audience de PirateBay, beaucoup plus modeste et en hausse légère pour montrer que le report de trafic ne s’est pas fait de ce côté. Ceci malgré une notoriété dopée par la couverture médiatique de son procès.

La courbe montre qu’Emule a perdu près d’un million d’utilisateurs en quatre mois, de 5 millions à 4 millions de visiteurs uniques.  (Les données sont exprimées en visiteurs uniques)

Audience Nielsen 2009 de Emule et Pirate Bay en France

Audience Nielsen 2009 de Emule et Pirate Bay en France

(Emule est depuis longtemps dans le collimateur des FAI, certains filtrant les ports utilisés par ce logiciel pour communiquer mais ces filtrages existaient en 2008 rien ne prouve qu’ils soient à l’origine du déclin)

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.