Revenus des blogs: quelques chiffres

Vu chez Loïc un remarquable article de Business 2.0 (sur CNN Money) qui révèle enfin quelques chiffres d’affaires des blogs les plus célèbres. En vrac on trouve :

Techcrunch (US): 60 000$/mois pour 1,5 M de visiteurs uniques par mois (soit entre 3 et 5 M de pages par mois à mon avis)
Boing Boing : 1 M$ par an (prévision sur 2006) pour 25 M de pages vues par mois
PaidContent.org : > 1 M$ par an
Gawker Media : 3 M$ par an  (Estimation non confirmée) pour 13 sites et + 60M Pages vues par mois
Fark.com : 5 à 8 M$ par an (?non confirmé) pour 40 M de pages vues par mois

J’avoue être assez stupéfait par ces chiffres en particulier pour Fark.com dont l’indigence éditoriale (sans renier le succés) et la relative pauvreté publicitaire cadrent mal avec les chiffres annoncés. Les résultats de Boing Boing contredisent mon analyse du mois de mai dernier . Dont acte si mes calculs sont erronés, toutefois je maintiens mon analyse des logs (toujours accessibles) qui montrent une surestimation des pages et je constate que les chiffres donnés par la régie publicitaire n’ont pas varié. Je lis aussi que le chiffre d’affaire de 1 M$ n’est pas une déclaration du propriétaire du site mais une extrapolation par le traffic et un CPM moyen. C’est un peu mystérieux, même si le chiffre peut être atteint avec un CPM élevé (mais quid des déclarations de la régie?). J’ai demandé à l’auteur de l’article une confirmation de ses sources, je communiquerai sa réponse.

MAJ 24/08/06 : l’auteur de l’article m’a confirmé aujourd’hui les données de chiffre d’affaires même si la source n’est en effet pas Boing Boing. Ce ne sont pas des estimations. Dont acte…

En revanche les données de Techcrunch sont plus compréhensibles sur la base d’un lectorat d’investisseurs très recherchés par les annonceurs (donc CPM élevé). C’est d’ailleurs un des points les plus intéressants de l’article: le phénomène récent d’augmentation du prix moyen du CPM sur le marché US. On parle d’un CPM entre 5 et 10 $. Pas mal pour des sites qui plafonnaient il y a un an à des CPM inférieurs à 2 $ qu’il faut comparer avec les sites medias traditionnels ou le CPM peut varier entre 10 et 50 $ voire plus. Une tendance qui valorise clairement les sites medias (blogs compris) dès le moment où il peuvent faire la preuve des caractéristiques de leurs audiences.

La leçon de cette histoire, même si quelques chiffres méritent éclaircissement, c’est qu’on assiste au grand retour de la pub traditionnelle et une valorisation accrue des sites éditoriaux. Le fruit d’une meilleure compréhension de la presse en ligne et d’une tension sur le marché publicitaire. Reste que sur le marché français on est encore loin de cette maturité sans parler des niveaux de CPM moyens ou même des CPC des mots clés sponsorisés dont les niveaux restent en moyenne de 3 à 5 fois inférieurs à ceux du marché anglo saxon. L’évangélisation ne serait-elle pas encore accomplie?