Un exemple réussi de journalisme collaboratif

C’est la fête, Jeff a déniché un exemple réussi de journalisme collaboratif (j’ai décidé de ne plus parler de « journalisme citoyen » parce que je suis quelqu’un d’honnête et rustique)! Pour faire court, un réseau de quotidiens gratuits, s’est associé à des associations politiques pour enquêter sur l’utilisation de fonds publics par des membres du Congrès américain.

L’histoire est un peu compliquée mais c’est justement face à la complexité qu’on juge de l’effort et de l’apport des réseaux collaboratifs.

> Lire la synthèse de Jeff Mignon ici
> Lire aussi l’analyse de Jay Rosen, journaliste et enseignant à l’université de New York

Google: un suivi multisupport pour les évaluer tous et les lier…

Je me suis replongé aujourd’hui dans l’interface de Google AdWords le service de gestion des campagnes de mots clés. J’y ai découvert à quel point l’intégration des outils de Google était poussée, je savais que le titulaire d’un compte Gmail pouvait utiliser son mot de passe pour accéder à Adwords, Google Analytics etc… Je ne savais pas en revanche que la réciproque était vraie. Les clients Adwords sont donc de facto clients potentiels, à un clic de validation prêt, de tous les autres services de google. Impressionnant. Toutefois une nouvelle fonctionnalité m’a fait sourire: le « suivi des conversions ».

 google-multisupport.gif

Tout annonceur est évidemment intéressé par le calcul de ROI et quand il utilise plusieurs plates-formes comme Miva, Overture et Adwords il est souvent fastidieux de jongler entre les rapports de campagnes. C’est là que Google fait très fort en proposant le plus simplement du monde de rassembler ces données. Ce que Google appelle pieusement « un suivi multisupport« . En clair on vous propose ni plus ni moins de placer les codes de tracking de Google sur les campagnes diffusées sur les réseaux concurrents… Et Google récupère ainsi les données de vos campagnes hors de son réseau. Pratique, n’est ce pas?

C’est tellement pratique et gros à la fois que plus rien ne m’étonne. Du grand art. Finalement je crois que je vais directement leur envoyer les bouquins de ma bibliothèque pour qu’il les numérise. Ca m’économisera le cambriolage de mon appartement. Autant ne pas contrarier Google…