Calacanis s’essuie les pieds sur YouTube et le Web 2.0

On est toujours trahi par les siens. Le gars Calacanis ayant fourgué sa quincaillerie à AOL pour près de 25 M$ de dollars il peut enfin expliquer le dessous des cartes et déballer les petits secrets du Web 2.0 tout en continuant de copier les recettes des autres sur le poussif Netscape.com. Bref le Calacanis nouveau joue la balance et il le fait avec talent, simplement en donnant les chiffres qu’on ne voulait pas entendre. En juillet dernier il créait l’événement en dessoudant à la chevrotine le mythe de la démocratie 2.0 en marche en révélant que l’essentiel de la participation et des contenus de Digg.com ne provenait que de 1% de ses utilisateurs (sujet d’ailleurs déjà abordé ici). Du coup il a entrepris de les débaucher sur Netscape en leur promettant une rétribution créant un mini séisme chez les gourous du tout-communautaire.

Hier c’était au tour de YouTube de devenir la cible de Calacanis. Par une brillante démonstration il contredit les prévisions de 150 M$ de revenus avancées par un analyste simplement en rappelant quelques vérités simples:
– L’essentiel du trafic n’est pas qualifié et concerne des videos poubelles
– L’objectif de tenir un tarif de 15$ du CPM est une plaisanterie (et il s’y connait)
– Le tarif moyen tout juste envisageable ne dépasse pas les 3 $ du CPM.
– Au delà de 5$ du CPM les annonceurs exigent des garanties sur la qualité de l’audience et du contenu
– Comme pour Myspace l’hétérogénéité et les volumes de trafic conduisent à une dilution de l’audience

Bref YouTube n’est pas un média, c’est un catalogue de videos. Ce que l’on savait déjà, le raisonnement étant aussi valable pour Myspace. Pour cette raison Calacanis évalue le potentiel de chiffre d’affaire à 20M$ tout au plus, couvrant à peine le coût de bande passante. Une analyse déjà avancée par Donna Bogatin sur ZDNet.com qui proposait cinq raisons pour ne pas investir dans YouTube et qui achève de me convaincre que les récentes déclarations des fondateurs de YouTube relèvent du bluff.

MAJ : mon évaluation avec un CPM à 2$ et une couverture à 55% nous amène aussi à 20M$ de CA. Editez-vous mêmes vos propres hypothèses ici