Clapier 1.0: la Craigslist et ses secrets

Est-ce bien une surprise? Pour moi oui. Le service de mesure d’audience Compete.com (qui se base sur un panel d’utilisateurs) a analysé la répartition du trafic sur les différentes zones du célèbre site de petites annonces Craigslist. Certains pouvaient penser que ce site devait son succès aux annonces immobilières ou aux voitures d’occasion. C’est raté, la très large majorité de l’audience vient y consulter les petites annonces de rencontres et les services érotiques. Dans des proportions qui ne laissent aucune place à l’ambiguité.

  sb-craigslist-uv-graph-1_2.gif

 Au fond tout ceci est très banal mais ça nous rappelle que les phénomènes d’audience de masse reposent très largement sur des recettes assez préhistoriques. Les secrets de certains sites très proprets se cachent souvent dans quelques forums coquins. Plus trivial j’ai eu l’occasion d’accéder aux statistiques de trafic de grands sites de partages de photos pour découvrir qu’ils doivent beaucoup (c’est un euphémisme) aux photos de plages, bikinis et autres toiles légères. Rien de bien méchant mais cela relativise terriblement les grandes envolées littéraires sur le social networking, la révolution  du contenu utilisateur ou Second Life.

 Lire aussi Scott Karp qui, du coup, ironise sur ce marché qui a – lui aussi- échappé à la presse en ligne…