NYTimes: le web loin de compenser la baisse du papier

Vu sur Publishing 2.0 où les comptes du New York Times sont disséqués par Scott Karp. Son obsession habituelle consiste à prouver que la création de valeur sur le web ne compense pas l’effondrement progressif de l’économie traditionnelle de la presse. Et il y arrive. Démonstration avec le NYTimes qui  voit son chiffre d’affaire baisser de 5,8% entre mai 2006 et mai 2007. Derrière ce chiffre une baisse du CA du papier de 14,4% (19M$) et une hausse du CA du web de 21,4% (2,7M$).

Au total sur le premier trimestre 2007 l’ensemble des revenus du web pèsent 10,5% (51M$) du total (483M$). A noter que 10% du CA est un objectif que se fixent actuellement beaucoup de sites web éditoriaux. Le problème c’est qu’on y arrive plus facilement par la baisse des revenus de l’activité principal que la hausse des revenus du Web. Ce dernier ne compensant pas. De quoi nourrir l’idée qu’en fait de destruction créatrice nous assistons bel et bien à un mouvement de destruction. La thèse de Scott Karp.

Thèse que je ne partage pas même si les chiffres confirment depuis longtemps, sur le terrain des médias que le nombre d’emplois créés sur le web ne compensent pas non plus la contraction du marché du travail sur les supports traditionnels. Dans toute autre industrie on parlerait de cure d’amaigrissement ou de transition, les medias ont souvent du mal à concevoir leur propre restructuration et il est tentant de voir une impasse là où il faut surtout voir de nouveaux paradigmes.

Une autre chose m’intéresse dans les chiffres du NYTimes : le site About.com représente près de 30% des revenus du Web (23M$ sur 74M$ sur Q1 2007). About.com un site communautaire racheté 410 M$ début 2005. About.com un site essentiellement optimisé pour Google et les revenus à la performance des mots clés. About.com avec ses rédacteurs spécialisés payés à la performance, qui gèrent seuls, leur rubrique et leur communauté de lecteurs. About.com à des centaines de kilomètres de l’univers éditorial du NYTimes. A des centaines de kilomètres des coûts d’exploitation du NYTimes, sans aucun doute.

J’y songe alors que Le Monde prépare son propre site communautaire. Agoravox ou About.com?