La vie privée vue par Google Chrome

Je ne vais pas m’amuser à disséquer Google Chrome, la moitié de la blogosphere s’en occupe ce soir et vous trouverez ça demain matin. Je note un truc amusant en activant le fameux onglet dit de « navigation privée » qui va faire couler beaucoup d’encre. A l’ouverture ce message qui montre qu’on doute de rien chez Google: 

Passer en navigation privée n’a aucun effet sur les autres utilisateurs, serveurs ou logiciels. Méfiez-vous :

  • des sites Web qui collectent ou partagent des informations vous concernant ;
  • des fournisseurs d’accès Internet ou des employeurs qui conservent une trace des pages que vous visitez ;
  • des programmes indésirables qui enregistrent vos frappes en échange d’émoticônes gratuites ;
  • des agents secrets ;
  • des personnes qui se tiennent derrière vous

Je suppose qu’ils parlent des données de navigation partagées avec Doubleclick. je suppose ensuite qu’ils savent que la Loi impose désormais aux fournisseurs d’accès et aux entreprises de conserver les données de navigation. Enfin je pense qu’il veulent nous dire qu’il faut se méfier des distributeurs de spywares qu’on trouve via les liens Adwords. Du coup je me retourne pour regarder le portrait de Sergey Brin que j’ai punaisé derrière moi et je me dis qu’il est gonflé le gars !   😉

(Beau boulot quand même sur ce navigateur mais pas plus rapide que Firefox d’apres mes tests mais argh! mais où sont les flux RSS??!!)

Publicités

Google Chrome, scud anti-Microsoft

La rentrée s’annonce chaude. Google devrait lancer aujourd’hui son navigateur maison, Google Chrome. On peut dire que c’est un des buzz les plus spectaculaires du moment, Google ayant choisi de diffuser l’annonce auprès d’un public restreint, sous la forme d’une bande dessinée (Voir sur le site Blogoscoped.com qui reproduit les 38 pages de cette BD d’un nouveau genre). En quelques heures l’annonce fait le tour du web. Impressionnant.

J’ai parcouru ces pages et au delà de la simple annonce d’un nouveau navigateur ma première réaction à chaud est simple. Le message tient dans la première page: un constat limpide, le navigateur web n’est plus un navigateur c’est avant tout la nouvelle interface pour utiliser des applications web. Le navigateur est le nouveau bureau au sein de votre PC. L’annonce d’une multitude de nouveautés ergonomiques (certaines inspirée du navigateur Opera, comme quoi on n’invente rien…) ne pèse pas lourd face à la démonstration de fond. Sur de nombreuses pages la BD de Google explique comment Google Chrome est avant tout conçu pour optimiser les fonctions multitâches, la mémoire de votre PC, la sécurité etc…

Je laisse aux nombreux commentateurs le soin de disséquer dans les prochains jours les fonctionnalités de la bête. Pour moi le message est clair, Google Chrome est l’offensive attendue pour détroner Microsoft du PC. Non pour bousculer Explorer mais l’ensemble de l’écosystème qui vise à contrôler la chaîne de distribution des services sur votre PC. Comprenez du système d’exploitation au web (dont Google régule déjà l’économie) en passant par les outils de bureautique. La chaîne nourricière de Microsoft depuis sa fondation.

Un exemple simple: si chaque onglet (« tab ») peut fonctionner en toute indépendance et se séparer du corps du navigateur et si dans chaque onglet nous ouvrons une application, alors nous avons reproduit via le navigateur l’exact fonctionnement d’une suite d’applications. Reste à sécuriser l’utilisation de l’ensemble et en particulier des données introduites par l’utilisateur (image, chiffres, textes) et il ne reste plus grand chose qui nous sépare de la suite de logiciels. C’est exactement ce que démontre la présentation de Google Chrome. Saut ultime. Plus besoin de PC complexe, place au terminal connecté au web. Le PC low cost (j’ai mon asus eee pc 900 ouf merci).

Bref on ne va pas s’ennuyer dans les prochains mois

MAJ 02/09/08 : télécharger Google Chrome sur ZDNet.fr

Stay tuned…