Chroniques darwiniennes pour une presse en sursis

Très, très long papier de l'American Journalism Review (à ne pas confondre avec OJR.org) intitulé "Adapt or Die" qui passe en revue les stratégies de différents quotidiens US pour s'adapter et survivre à l'ère numérique. C'est une bonne synthèse des pistes actuellement suivies par la presse US même si on a beaucoup de mal à en tirer une conclusion ou des recettes miracles. D'ailleurs c'est peut être ça qu'il faut retenir, chacun se disperse avec ses propres recettes. Le positif c'est qu'on expérimente sans complexe, le négatif c'est qu'on a du mal à discerner une vraie stratégie de long terme et surtout un retour sur investissement solide. 

Grosso modo on retient quelques consensus pas trop méchants: jouer à fond la distribution multiplateforme (en fait se préparer surtout aux téléphones mobiles), le papier n'est plus le centre de gravité de la production éditoriale (question déjà abordée ici), le fil de news d'un quotidien ne suffit plus à soutenir le modèle économique mais devient la pièce centrale d'un ensemble de services fidèlisants et de contenus attractifs et personnalisés façon portfolio. Chacun décline ensuite la recette selon son positionnement. Comme d'habitude je regrette que la question des revenus ne soit pas abordée en profondeur, c'est pourtant là qu'on aimerait recevoir les bonnes recettes.

Phénomène nouveau j'ai l'impression que même si chacun s'accorde à mettre au coeur de sa stratégie la participation des lecteurs et l'interactivité, l'hébergement des blogs de lecteurs n'est plus avancé comme la solution miracle. C'est une bonne nouvelle car même si cela peut constituer une des pièces du dispositif de fidelisation on est encore loin de la mine d'or et le risque est grand d'assister à la dilution de la marque pour peu que le dispositif ne soit pas maîtrisé. On en reparlera mais je découvre chaque jour des témoignages de plus en plus mitigés sur les sirènes du communautarisme forcené.

A lire aussi le billet de Jeff Mignon sur la question de l'organisation des rédactions (débat initié par le Le journal américain Editor & Publisher)  Je ne suis pas trop fan de ce type de débat, c'est en général l'occasion de susciter d'excellentes argumentations théoriques mais en pratique il est surtout confortable d'éviter les vraies questions qui touchent au rapport de pouvoir des uns et des autres au sein des rédactions. Le genre de discussion qu'on évite d'avoir en public.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s